La thèse en Médecine Générale

Sur cette page, nous vous proposons un tour d'horizon de la thèse d'exercice en médecine générale, à travers des questions que vous vous posez peut être. Sur le même sujet nous vous conseillons aussi de jeter un oeil à l'approche très complète proposée par la faculté de médecine de Nancy ici.

Si vous voulez simplement savoir comment fonctionne la déclaration de fiche de thèse, cliquer ici :

AVANT DE COMMENCER
Livres

Pourquoi une thèse d'exercice ?

D'une part le DES (Diplôme d’Etudes Spécialisées) de médecine  générale valide la fin de votre cursus universitaire, soit la formation requise pour  devenir médecin. Il vous faudra aussi passer par la réalisation d’une thèse et sa  soutenance pour être Docteur en médecine et ainsi exercer en libéral, elle est donc  obligatoire pour tout médecin. 

Quand et comment la passer ?

Légalement, le Code de l’éducation (Article  R632-23) écrit que « la soutenance de la thèse peut intervenir, au plus tôt, dès la validation du troisième semestre de formation et au plus tard, trois années après l’obtention du DES en France » (1).

Pour les années à venir, la reforme du 3ème cycle de 2017 stipule que la thèse devra être soutenue à la fin de la phase d’approfondissement, et donc avant la période de consolidation. Cependant, cette dernière phase n’existe pas encore en médecine générale, donc pas de changement dans les délais  pour le moment : soit durant les 6 ans après l’inscription au DES  de médecine générale.

 

Attention au moment où vous soutenez votre thèse, vous devez être inscrit à la faculté pour l’année universitaire en cours !!!  

1. Article R632-23 - Code de l'éducation - Légifrance

La thèse devra être soutenue dans les 6 ans après l'inscription au DES

Combien de temps ça prend ?

Cette réponse ne sera bien évidemment pas universelle, mais globalement on peut considérer que pour faire confortablement et correctement une thèse en médecine générale, il faut compter 12 à 18 mois de travail en moyenne. Donc avant de se lancer dans ce beau projet, il faut être conscient du temps et de l’investissement qu’il faudra fournir durant les mois à venir.

BIEN DÉBUTER
Idée.png

Comment trouver un sujet ?

Cette étape peut parfois vous sembler difficile mais reste fondamentalement une chance : vous avez le libre choix de votre sujet tant que celui-ci aborde le champ de la médecine générale, tel que peut le définir la WONCA. Le travail de thèse nécessite un investissement de votre part pendant plusieurs mois, il parait donc évident qu'il est préférable de choisir un sujet en accord avec vous-même et qui suscite votre intérêt.

Lorsque vous avez une vague idée du domaine qui pourrait vous intéresser, il est temps de s’imprégner du sujet. Vous pouvez alors commencer vos recherches autour d'une thématique en consultant le Système Universitaire de Documentation (SUDOC) et via votre Bibliothèque Universitaire, L'objectif étant de comprendre et de s'approprier la thématique afin de pouvoir faire naître une véritable question de recherche.

Autrement dit, il faut faire de la bibliographie !  

Comment faire des recherches bibliographiques ?

Pour faire simple : cette étape est indispensable puisqu'il s’agit de maîtriser votre sujet pour transformer une idée de départ en question de recherche pertinente, innovante, éthique et réalisable. Pour ce faire il vous faudra être au fait de l’état actuel des connaissances et des recherches, à l’échelle mondiale bien souvent. Vous allez donc passer en revue un grand nombre de sources scientifiques accessibles via internet ainsi que par votre Bibliothèque Universitaire

Parmi les banques de données que vous pourrez interroger, on peut citer de manière non exhaustive : 

  • les bases de données bibliographiques : Medline via la plateforme PubMed, Cochrane Library ...

  • les moteurs de recherche scientifiques : Google Scholar ...

  • les catalogues : SUDOC, CISMeF ...

  • les recommandations des institutions gouvernementales et sociétés savantes : HAS, OMS, SFMG ...

Faire de la biblio c'est maîtriser son sujet pour transformer une idée en question de recherche

Pour cerner plus facilement vos outils et leurs modalités d'interrogation, le DMG organise conjointement avec la BU Santé le séminaire « Recherche et  thèse Niveau 1 ».  Cet enseignement se veut pratique et complet pour vous familiariser avec ces outils et répondre à vos questions. Vous pouvez retrouver une partie des informations délivrées par Mme Grillot lors de ce séminaire sur ce document (version actualisée disponible sur moodle).

Dès le début de vos recherches nous vous conseillons de vous appuyer sur un logiciel de gestion bibliographique. Il en existe plusieurs gratuits ou payants, vous permettant de stocker et classer vos ressources bibliographiques, de citer directement vos références dans un texte via Word par exemple, mais aussi le partage de références avec d'autres chercheurs. Le temps passé à apprendre le fonctionnement d'un tel logiciel sera largement compensé par le temps gagné par la suite dans la gestion et la mobilisation de vos ressources bibliographiques.

La BU Santé vous propose préférentiellement Zotero, un logiciel gratuit qui vous est présenté aussi au cours du séminaire "Recherche et thèse Niveau 1". Vous pourrez aussi trouver de nombreux tutoriels en ligne, comme celui de la BU de Lorraine.

Comment choisir un directeur de thèse ?

Vous aurez besoin de vous faire accompagner et guider pour ce travail, il vous faudra choisir un directeur de thèse qui puisse  et souhaite s’impliquer dans votre projet. Techniquement toute personne ayant le titre de Docteur en médecine peut diriger une thèse. Cependant formations, voire expérience dans le domaine peuvent être un plus, mais ne sont pas obligatoires.

Dès le départ vous devrez réfléchir aux points suivants avec votre potentiel directeur de thèse :

  • sa disponibilité, à définir dès le premier entretien,

  • ses compétences scientifiques dans le domaine de la thèse,

  • et ses compétences méthodologiques.

Ecrire une thèse à deux ?

Aujourd’hui, il est de plus en plus fréquent de voir des  thèses réalisées par plusieurs internes. Les avantages peuvent être nombreux : bibliographie et certaines parties de rédaction communes, travaux plus complets, entraide pour l'analyse des résultats, etc. Il faut savoir qu’à Besançon, nous demandons au couple de thésard de répondre à deux questions de recherche distinctes mais complémentaires et de produire chacun un document papier présentant leurs résultats (parties introduction et méthode communes mais résultats et discussion sont propres à chacun).

Attention cependant à bien connaître votre potentiel co-thésard, sa disponibilité, sa capacité d'investissement, ses impératifs personnels et professionnels, car la qualité finale de votre travail dépendra de vous deux.

Travailler à 2.png

Quel type de recherche ?

C'est votre question de recherche qui vous guidera vers la méthode adéquate et non le contraire ! Pour vous familiariser avec les différences méthodes de recherche pouvant faire l'objet d'une thèse d'exercice et appréhender votre question de recherche de la meilleure manière, nous vous proposons le séminaire "Recherche et thèse Niveau 2". Nous vous conseillons aussi la lecture de certains ouvrages (disponibles au bureau du DMG pour emprunt) comme "Initiation à la recherche" de Paul Frappé ou "Initiation à la recherche qualitative en santé" de Jean-Pierre Lebeau.

Choix
Initiation à la recherche quali
Initiation à la recherche

Quelques mots sur la recherche qualitative avec laquelle vous êtes souvent encore peu à l'aise. C'est une méthode de recherche relativement récente, qui évalue les opinions, les croyances ou les sentiments d’un petit groupe de personnes sur un sujet précis. Elle fait appel à des techniques telles que l’entretien ou le focus group et donne des résultats qui ne peuvent pas être chiffrés ni généralisés.

Afin d’y voir un  peu plus clair, voici comparativement, les caractéristiques principales des méthodes de recherche quantitative et qualitative :

Quanti _ quali
PENDANT LE TRAVAIL DE THESE

Et maintenant, on commence par quoi ?

Une fois que vous aurez identifié votre question de recherche et le type d’étude le plus adapté pour y répondre, vous devrez élaborer un protocole pour votre étude. Cette étape vise à conceptualiser votre projet en respectant législation, méthodologie et éthique. Vous aurez certainement besoin d'aide pour vous assurer que vos ambitions soient en accord avec ces trois principes, ainsi votre directeur de thèse pourra vous guider dans cette étape, mais également le DMG qui se tient à votre disposition pour avis consultatif à l'égard de ces aspects. Pour s'assurer de la validité de votre démarche et vous accompagner au mieux, nous vous demandons alors de concevoir votre fiche de thèse (Cf plus bas). 

Durant les mois à venir vous serez amenés à réaliser de la bibliographie, parfois un questionnaire ou une grille d’entretien, à recueillir et à saisir des données, à analyser vos résultats, à les interpréter et à les critiquer. Il faudra donc estimer la durée prévisible des différentes étapes de votre recherche, en gardant en vue de la date envisagée de la soutenance . Ainsi vous allez planifier votre travail sur les mois à venir et nous vous conseillons de prévoir large. Ci-contre, un exemple de rétroplanning proposé par H. Maisonneuve dans son guide du thésard.

Retro planning.png
 

Comment écrire sa fiche de thèse ?

Pour valider votre démarche scientifique, nous vous demandons de remplir la fiche de thèse suivante ( cliquer ici) puis de la retourner au DMG, au format PDF via moodle selon le chemin d'accès suivant :

< UFR Sciences de la santé <

< Médecine <

< Département de Médecine Générale < 

< ESPACE DECLARATION DES FICHES DE THESE DE MG <

 

Clé d'inscription : thesedmg

 

Votre projet sera alors soumis à la Commission Fiche de Thèse du DMG qui vous fera un retour via moodle.​ L'objectif de cette démarche est de vous proposer une aide dans l’élaboration de votre travail concernant la validité scientifique et méthodologique du projet ainsi que sur les obligations légales et éthiques. Attention, le DMG ne se porte pas garant de votre travail, mais simplement valide votre projet dans la poursuite de son exécution.

Loi Jardé, CNIL, CPP, comité d'éthique, comment s'y retrouver ?

Nous vous proposons de vous interroger sur les démarches à effectuer pour votre travail grâce à plusieurs outils :

Votre projet relève-t-il de la Loi Jardé

et une demande auprès du comité de protection des personnes (CPP) est-elle nécessaire ? 

La loi Jardé précise les modalités de réalisation des recherches et des études impliquant la personne humaine (RIPH) [2]. Toutes les RIPH doivent recevoir l’avis du CPP par le biais du dépôt d'un dossier via la plateforme  CN RIPH. Pour vous aider dans la rédaction d'un dossier de CPP vous pouvez consulter le document suivant (cliquer ici)

 

Les recherches n’impliquant pas la personne humaine et qui sont réalisées à partir de données rétrospectives ou existantes ne font pas partie de la loi Jardé [3], c’est donc la loi concernant la CNIL qui s’applique. Voici un tableau récapitulatif concernant les différents types d'études :

RECAP LOI JARDE.png
Conseils pour une idée

Toute la question est de savoir si votre projet de recherche "implique la personne humaine" au sens législatif du terme. Pour vous aider à y répondre n'hésitez pas à lire l'article publié dans la revue Exercer que nous vous avons déjà proposé.

2. Arrêté du 2 décembre 2016 fixant la liste des recherches mentionnées au 2° de l'article L. 1121-1 du code de la santé publique - Légifrance

3. Décret n° 2017-884 du 9 mai 2017 modifiant certaines dispositions réglementaires relatives aux recherches impliquant la personne humaine - Légifrance

 

Attention, si votre travail nécessite de déposer un CPP, il faut vous rapprocher de votre directeur de thèse pour monter le dossier. Prévoir au moins 3 mois de délai.

Si vous souhaitez des informations plus précises veuillez joindre le Référent Recherche du DMG : le Pr Moreno José-Philippe ou la responsable de la commission méthodologie : le Dr Bolot Anne-Lise.

Votre projet respecte-t-il la réglementation RGPD ?

Si votre fiche de thèse est validée et que vous devez déclarer a minima le respect des Règles Générales de Protection des Données, ou si les modalités ne sont pas claires, vous devez envoyer votre fiche de thèse (validée par la commission thèse) au délégué à la protection des données de l'université à l'adresse suivante : dpd@univ-fcomte.fr.

Celui-ci se porte garant du respect des RGPD et inscrit votre travail dans le cadre des recherches de l'Université. S'il est nécessaire d'aller plus loin (déclaration de conformité CNIL ou plus) le délégué vous le dira.

 

Votre projet relève-t-il de la CNIL (selon avis du DPD) ? 

La Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) est une autorité administrative indépendante qui veille à la protection des données personnelles. Les recherches impliquant la personne humaine (Cf plus haut) et celles dont les données sont rétrospectives entrent dans la loi CNIL. Vous devez déclarer vos projets de recherche directement en ligne en vous aidant des précisions apportées par le site de la CNIL.

La CNIL émet une autorisation basée sur le comité d’expertise pour les recherches, les études et les évaluations dans le domaine de la santé (CEREES). A noter l'existence de procédures simplifiées si votre travail est conforme à une méthodologie MR-003 ou MR-004, où seule une déclaration de conformité est nécessaire.

Votre projet relève-t-il d'un comité d'éthique ? 

La soumission de votre projet à un comité d'éthique sera demandé par la plupart des revues en vue de la publication de votre travail de recherche. Vous pouvez contacter le comité d'éthique de votre choix, tel que celui du CHRU de Besançon ou celui du CNGE. Nous vous encourageons à valoriser votre recherche en envisageant la publication comme la suite logique de vos efforts et de votre investissement. Pour ce faire n'hésitez pas à vous renseigner en amont sur les recommandations faites par l'International Committe of Medical Journal Editors (ICMJE).

Quelques outils pour finir :

Nous savons que ces démarches vous sont, pour la plupart, inconnues, ainsi en plus de nos explications ici et de nos conseils lors de la fiche de thèse, le DMG reste disponible pour s'entretenir avec vous à propos de votre projet de recherche.

Vers quels logiciels se tourner ?

Avant tout il est important de préciser qu'un support informatique n'est généralement pas obligatoire mais pourra vous être d'une grande aide logistique. Nous tenons donc à vous proposer ici quelques logiciels préférentiellement gratuits et / ou open source qui pourraient vous être utiles.

Pour la recherche quantitative :

  • logiciel tableur : Excel, LibreOffice

  • logiciel de questionnaires en ligne : LimeSurvey

  • logiciel de traitement statistique : R (open Source) 

Pour la recherche qualitative :

  • logiciel de traitement de texte : Word, LibreOffice

  • logiciel d'aide à l'analyse de données : NVivo, RQDA (open source)

avec le tutoriel du Dr Jordan pour les fonctionnalités de base ou avancées.

Pour organiser vos résultats :

Enfin il faut savoir que depuis 2017, en tant qu'étudiant vous pouvez avoir accès gratuitement à Microsoft Office 365 via votre adresse mail universitaire (cliquez pour plus d'informations).

Comment on rédige tout ça ?

Recourir à un logiciel n'est pas obligatoire et dépend de vos habitudes de travail

Rédaction

Au moment de la rédaction, il vous faudra absolument prendre quelques habitudes :

  • adopter un style d'écriture scientifique et non littéraire,

  • enregistrer votre travail régulièrement,

  • faire des copies de sauvegarde sur plusieurs supports (disque dur, clé usb, cloud ...)

  • être vigilant à l'orthographe et à la syntaxe, et faire relire le travail par plusieurs personnes extérieures.

UFR Santé BESANCON -
19 rue Ambroise Paré 
25000 BESANCON

Comme pour tout article scientifique, vous devrez respecter le plan IMRaD (Introduction, Méthode, Résultats et Discussion), très bien explicité par la Société Française de Médecine Générale. En dehors de cette matrice, votre travail devra contenir certaines parties imposées par l’université. Il est donc nécessaire de contacter Mme Guenon à la scolarité (laurence.guenon@univ-fcomte.fr), qui vous communiquera ces informations.  

Comment composer son jury ?

Soutenance

Le jury doit être présidé par un professeur des universités - praticien hospitalier (PU-PH), et composé d'au moins quatre membres, dont trois enseignants titulaires des disciplines médicales (professeur ou maître de conférence). 

Quelle date pour la soutenance ?

Il faut envisager la date de la soutenance plusieurs mois à l'avance

La date de la soutenance doit être fixée en concertation avec le président du jury, le candidat, le directeur de thèse et les membres du jury. Il faut l’envisager plusieurs mois à l’avance pour avoir le temps d’effectuer toutes les démarches nécessaires dans de bonnes conditions (réservation de la salle, disponibilité du jury, modalités administratives).

Pour connaître les disponibilités de la salle et la réserver (au moins 2 mois à l’avance), il faut contacter Mme Laurence Guenon (laurence.guenon@univ-fcomte.fr) à la scolarité, qui vous adressera aussi la liste des modalités administratives à respecter.  

Check-list

Quelles sont les dernières démarches administratives ?

Pour avoir l'autorisation de soutenir votre thèse il faut obtenir le « permis d’imprimer » signé par le doyen de l’UFR Santé. Pour se faire, il vous faudra envoyer à Mme Laurence Guenon, au plus tard 4 semaines avant la soutenance :

  • le document "permis d’imprimer" préalablement rempli et signé par le président du jury,

  • la composition de votre jury,

  • le document "résumé" de votre travail.

Après cet envoi vous recevrez aussi le numéro d’enregistrement de votre thèse qui autorise  sa reproduction (impression).  

De la constitution des pièces justificatives à l’obtention des documents nécessaires, il faut compter en moyenne deux à trois semaines (attention aux congés de chacun) !! 

Comment faire pour l'impression ?

L’impression de la thèse et sa mise en page  sont codifiées, il faudra donc être attentif à cette étape. Vous disposerez des consignes et recommandations via Mme Guenon, mais nous vous conseillons d’avoir recours à une imprimerie expérimentée dans ce domaine (la faculté ou une structure privée) pour vous faciliter la tache. Encore une fois, attention aux délais pour l’impression !

Il faudra imprimer au moins 7 exemplaires de votre travail (un pour chaque membre du jury, deux pour la BU et un pour vous). Une fois imprimé, il faudra adresser un exemplaire papier de votre  thèse à chaque membre du jury au moins 15 jours avant le jour de la soutenance.

Impression
LA SOUTENANCE ET APRES ?

Comment se déroule la soutenance ?

La soutenance de la thèse se déroule à la faculté, dans la « salle des thèses », qui se situe au 4ème étage du bâtiment Atlas. Elle est publique, ce qui signifie que l'on peut y inviter les personnes de son choix. Le jour de la soutenance vous serez habillé d'une toge mise à disposition par la faculté.

Le jour J, le président du jury commence par ouvrir la séance et présente chacun des membres composant votre jury. Vous allez alors présenter oralement votre travail en vous appuyant sur un support de type power point. Idéalement votre présentation doit durer 10 à 15 minutes ! 

Ensuite, les membres du jury vont s’exprimer un à un, discuter de votre travail et parfois vous demander d’éclaircir certains points. Puis, ils se retireront pour délibérer et annonceront ensuite leur décision quant à la validation de votre thèse et à l'attribution d'une mention. C’est à ce moment que vous serez amenés à prêter le serment d’Hippocrate (le document se trouvera sur le pupitre devant vous le jour J,  mais mieux vaut un peu s’entrainer à le lire avant). 

Epitoge
Présentation orale

Et après, on fait la fête ?

Et oui, enfin après la soutenance, place aux festivités en famille ou entre amis, c’est le moment de fêter ensemble cette belle étape franchie. Mais encore une petite chose à préciser, après la soutenance il faudra déposer à la BU, deux exemplaires papier de votre thèse et une sur clé usb. Il pourra alors vous être délivré par la scolarité, un certificat provisoire de réussite au diplôme. Le  diplôme définitif sera à retirer 1 an après la soutenance et au terme de la validation  totale du 3ème cycle et après obtention du DES de médecine générale.

Certification