Le DES de Médecine Générale

En intégrant le Diplôme d'Études Spécialisées (DES) de médecine générale, l’interne débute sa formation professionnelle. Ses apprentissages pourront ainsi évoluer, se consolider et s'enrichir de situations cliniques vécues au fil des années. La formation de l'interne devient alors individuelle et autonome, en interaction avec ses formateurs.

C'est cette vision de l'internat de médecine générale que nous défendons et que nous souhaitons vous proposer à Besançon.

LES OBJECTIFS DE L'INTERNAT

Pendant le DES :

Le Diplôme d’Etudes Spécialisées (DES) de médecine générale constitue le 3ème cycle des études médicales, il a pour objectif la spécialisation en médecine générale

Les missions que tout médecin généraliste se doit d'assurer sont définies par la loi Hôpital,

Patients, Santé et Territoires du 21 juillet 2009(1) :

  • Contribuer à l'offre de soins ambulatoire, en assurant pour ses patients la prévention,

le dépistage, le diagnostic, le traitement et le suivi des maladies ainsi que

l'éducation pour la santé ;

  • Orienter ses patients, selon leurs besoins, dans le système de soins et le secteur médico-social ;

  • S'assurer de la coordination des soins nécessaire à ses patients ;

  • Veiller à l'application individualisée des protocoles et recommandations pour les affections

nécessitant des soins prolongés et contribuer au suivi des maladies chroniques, en coopération

avec les autres professionnels qui participent à la prise en charge du patient ;

  • S'assurer de la synthèse des informations transmises par les différents professionnels de santé ;

  • Contribuer aux actions de prévention et de dépistage ;

  • Participer à la mission de service public de permanence des soins ;

  • Contribuer à l'accueil et à la formation des stagiaires de deuxième et troisième cycles d'études médicales. 

1. Loi n° 2009-879 du 21 juillet 2009 portant réforme de l'hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires.

Code le santé publique

 

Pour assurer ses missions en soins premiers, le médecin généraliste doit acquérir et mettre en œuvre des compétences transversales chaque fois que la situation le demande. Ainsi l'objectif principal de l'internat en médecine générale est de transformer les connaissances théoriques acquises au cours du 2ème cycle en compétences. 

En fin de formation, les internes doivent attester de l’acquisition des compétences permettant de gérer la plupart des situations courantes rencontrées en médecine générale. Ces compétences sont regroupées en 6 groupes et illustrées à travers la marguerite des compétences proposée par le CNGE :

  • Premier recours, Incertitude, Soins non programmés et urgence ;

  • Relation, Communication et Approche centrée patient ;

  • Continuité, Suivi et Coordination des soins autour du patient ;

  • Approche globale,  prise en compte de la complexité ;

  • Education en santé, Dépistage, Prévention, Santé individuelle et communautaire ;

  • Professionnalisme.

Pour se faire, le Département de Médecine Générale de Besançon privilégie des méthodes pédagogiques centrées sur l’apprentissage et la construction de ces compétences professionnelles. Nous souhaitons encourager l'autonomie dans la formation du 3ème cycle, afin que les internes puissent acquérir une capacité d'auto-évaluation de leurs compétences. Et ainsi adopter une dynamique de formation médicale continue orientée poursuivie tout au long de leur carrière professionnelle.

Pour vous aider à évaluer l'acquisition de vos compétences, nous vous proposons la grille suivante :

  

Grille des compétences médecine général
LE CURSUS DE L'INTERNE EN MG

La réforme du 3ème cycle de 2017

Le 3ème cycle des études médicales à été réformé en 2017, la nouvelle maquette du DES de médecine générale propose un plan de formation progressif pour acquérir vos compétences avec des temps d'évaluation réguliers.

Ce qui ne change pas (2)(3) :

  • la durée du DES de Médecine Générale est maintenue à 3 ans pour le moment,

  • les modalités d’accès à l’ECN sont inchangées (présentation à l’examen maximum 2 fois dont 1 possible pendant la 1ère année d’internat),

  • le droit au remords est toujours possible, selon les mêmes conditions qu’auparavant (maximum au bout de la 2ème année d’internat),

  • la soutenance de la thèse doit se faire au maximum 6 ans après le passage de l’ECN ayant classé l’interne dans sa spécialité définitive,

  • le CESP est toujours accessible dans des conditions inchangées.

Les nouveautés (2)(3) :

  • division des 3 années d'internat en plusieurs phases : la phase socle puis la phase d'approfondissement,

  • évaluation entre chaque phase, avec élaboration d'un contrat de formation,
  • disparition de l'obligation de passage en stage au CHU,

  • vers l'augmentation du nombre de stages en ambulatoire,

  • disparition des DESC et naissance des FST.

2. Décret n° 2016-1597 du 25 novembre 2016 relatif à l'organisation du troisième cycle des études de médecine

et modifiant le Code de l'Education.

3. Arrêté du 12 avril 2017 portant organisation du troisième cycle des études de médecine

La formation pratique

Le DES de médecine générale se déroule actuellement sur 6 semestres comprenant des stages pratiques devant couvrir les champs d’intervention de la médecine générale pour préparer à la polyvalence de la discipline.

 

Les 3 ans de l’internat se découpent dorénavant en plusieurs phases évolutives :

La phase socle (1ère année) durant 2 semestres :

  • 1 stage aux Urgences adultes,

  • 1 stage chez le Praticien en ambulatoire (niveau 1).

La phase d'approfondissement (2ème et 3ème année)  en 4 semestres

  • 1 stage en Médecine adulte polyvalente (gériatrie, médecine interne, médecine polyvalente, …),

  • 1  stage santé de la Femme ambulatoire (praticien ayant une grosse activité de gynéco et/ou PMI) ou hospitalier,

  • 1 stage santé de l'Enfant ambulatoire (praticien ayant une grosse activité de pédiatrie et/ou PMI) ou hospitalier,

  • 1 SASPAS ( = Stage Autonome en Soins Primaires Ambulatoires Supervisé).

Transitoirement à Besançon, les stages de santé de la Femme et de l'Enfant pourront être couplés (3mois puis 3 mois) avec ajout d'un stage libre de 6 mois.

La formation théorique

À la fin de la 1ère année de DES, l'évaluation de fin phase socle aura lieu sous forme d'entretien. Elle a pour but de valider le passage dans la phase suivante et faire le point sur les acquis.

Elle sera l'occasion d'établir un contrat de formation entre l’étudiant, le Département de Médecine Générale et la faculté. Ce contrat retracera le parcours de formation suivi et à venir, ainsi que l’ensemble des connaissances et des compétences à acquérir définissant ainsi les objectifs pédagogiques de chaque étudiant. Il sera évidemment évolutif au cours du parcours de formation de chacun (inscription en FST par exemple). 

 

Les enseignements facultaires privilégient une pédagogie basée sur l’auto-apprentissage à partir des situations vécues en stages et des besoins de formation qu’elles font émerger tout au long du DES. Les différents enseignements proposés à Besançon sont développés ici.

À l'issue des 3 années d'internat, vous devrez valider votre formation de 3ème cycle à l'occasion de la soutenance de DES (plus d'informations sur la soutenance orale ici et sur votre portfolio ici).

Les Formations Spécialisées Transversales

Depuis 2017 sont apparues les FST (Formations Spécialisées Transversales), il s'agit d'une formation complémentaire pouvant être réalisée en annexe de votre formation principale qui reste celle du DES de Médecine Générale.  

Ce qu'il faut savoir concernant les FST (4) :

  • aucune FST n'est obligatoires pour valider le DES, il s'agit complément de formation optionnel,

  • elles ne sont pas payantes (à contrario des DU),

  • elles sont nationales (contenu de la formation commun à chaque faculté),

  • elles ne remplacent pas les Diplômes Universitaires (DU) dont le contenu est propre à chaque faculté,

  • tout comme les DU, elles ne sont pas organisées par le DMG mais par la faculté via des coordonnateurs locaux, 

  • on ne peut s'inscrire qu'à une seule FST

  • le nombre de places est limité, il est défini annuellement et par subdivision,

  • elles prolongent d'un an la formation des internes de médecine générale avec 2 semestres dans des stages dédiés accompagnés d'une formation théorique en parallèle.

  • elles ouvrent droit à un exercice complémentaire mais non exclusif, en plus donc de votre exercice en soins premiers.

Quand et comment s'inscrire à une FST (4) :

Pour vous inscrire il faut vous adresser au coordonnateur local de la FST au sein de la faculté. Votre inscription doit reposer sur un projet professionnel bien établi au moment de votre candidature.

Cette décision n'est pas urgente, vous pouvez prétendre à cette inscription au cours du 4ème semestre (pour réaliser votre FST entre la 2ème année et 3ème année d’internat) ou au cours du 6ème semestre (pour réaliser votre FST après vos 3 ans d’internat).

Les FST suivantes sont considérées comme d'intérêt pour les spécialistes en médecine générale (4:

  • Addictologie

  • Douleur 

  • Soins palliatifs 

  • Médecine du sport 

  • Médecine scolaire 

  • Préjudice corporel et Expertise médicale

4. Arrêté du 21 avril 2017 relatif aux connaissances, aux compétences et aux maquettes de formation des diplômes d'études spécialisées

et fixant la liste de ces diplômes et des options et formations spécialisées transversales du troisième cycle des études de médecine.

LES ROLES DE L'INTERNE

Les obligations de fonctions :

L’exercice de l’étudiant comprend des fonctions de prévention, de diagnostic et de soins par délégation sous la responsabilité des maitres de stage dont il relève. Les obligations de service des internes sont fixées légalement, par le Code de la Santé Publique(2) , à hauteur de :

  • 8 demi-journées par semaine en stage,

  • 2 demi-journées par semaine hors stage, consacrées à la formation universitaire.

La formation hors stage comprend en moyenne 1 demi-journée de formation sous la responsabilité du coordonnateur du DES, l’autre demi-journée de formation est prise en autonomie pour consolider ses compétences.​

Le temps de travail incluant la formation en stage, les gardes, les interventions en astreinte et les demi-journées de formation universitaire, ne peut  excéder 48 heures par période de sept jours. Cette durée étant calculée en moyenne sur une période de trois mois. En outre, un tableau de service doit être mis en place(3), il organise de manière prévisionnelle les différents temps de formation en stage et hors stage de l'interne. Un système de récupération doit être instauré en cas de dépassement de la durée moyenne prévue sur un trimestre.

2. Décret n° 2015-225 du 26 février 2015 relatif au temps de travail des internes. Code de la Santé Publique

 

3. Arrêté du 30 juin 2015 relatif aux modalités d'élaboration et de transmission des tableaux de services

dédiés au temps de travail des internes. Code de la Santé Publique.

Les congés annuels :

L'interne a droit à des congés annuels de 30 jours ouvrables(4), le samedi étant décompté comme jour ouvrable (soit 5 semaines de congés annuels). La durée des congés pouvant être pris en une seule fois ne peut excéder 24 jours ouvrables. À savoir que les jours de congés non pris ne sont pas cumulables d'une année à l'autre.

4. Paragraphe 2 : Entrée en fonctions, gestion, rémunération et avantages sociaux (Articles R6153-7 à R6153-28)

Code de la Santé Publique.

Les gardes et astreintes :

L'interne reçoit une indemnité pour le travail effectué en dehors des journées d'obligations de service hebdomadaire, c'est-à-dire du lundi au samedi matin inclus. Autrement dit, toute garde de nuit ou de jour (dimanche ou jour férié) et toute astreinte hors samedi matin doit être payée. Les étudiants ne participant pas au tour de garde obligatoire de leur service ne pourront pas valider leur stage.

 

Le service de garde considéré comme "normal"(5) comprend :

  • 1 garde de nuit par semaine,

  • 1 garde de dimanche ou jour férié par mois.

Au-delà, les gardes de semaine réalisées en plus sont considérées comme des gardes supplémentaires et impliquent une indemnisation supérieure. 

 

Une garde compte pour 2 demi-journées de temps de travail, elle doit être immédiatement et obligatoirement suivie d'un repos de sécurité d'une durée de 11 heures comprenant une interruption de toute activité hospitalière et universitaire (interdiction par exemple, d'effectuer une garde la veille d'un séminaire ou d'une séance de tutorat)

 

Aucune équivalence de durée n'est définie pour les astreintes, an pratique une astreinte même de nuit ne conduit à aucun repos compensateur.

5. Arrêté du 10 septembre 2002 relatif aux gardes des internes, des résidents en médecine

et des étudiants désignés pour occuper provisoirement un poste d'interne

et à la mise en place du repos de sécurité. Code de la Santé Publique

DMG Besançon

Département de Médecine Générale

UFR Santé BESANCON - 19 rue Ambroise Paré - 25000 BESANCON

© 2020 DMG BESANCON  - Elyam Média